HISTOIRES DE LOUEURS, HISTOIRES DE RENCONTRES

Communauté
La location saisonnière est l’occasion de faire des rencontres parfois belles ou surprenantes, d’autres fois cocasses. Et surtout de donner matière à des histoires que l’on aime se raconter. Quelques exemples croustillants.

Deux au-revoir valent mieux qu’un

Moreau Devilliers, loueur à Sainte Gemme, assiste au départ de ses locataires, un couple et leurs deux enfants. Les au-revoir sont chaleureux. Ils s’installent dans leur voiture et là…  C’est le drame ! « Chéri, tu as les clés de la voiture ? » « Non ! » « Moi non plus ! Les enfants, vous n’avez pas touché aux clés ??? » Un ange passe… « Ah ! Je me souviens, j’étais en short quand on a commencé à charger ! » Reste à trouver le short. Ils sortent et ouvrent un sac, puis deux… la voiture est entièrement déchargée sauf un sac, le dernier, et là, miracle : elles sont bien là ! Rebelote, on referme les valises et on remet tout dans la voiture. On se redit au-revoir et cette fois, c’est la bonne. C’est parti pour de nouvelles aventures ! Ils s’en vont enfin, laissant notre loueur hilare.

Une malédiction… pour une bénédiction !

Ce même loueur reçoit de nouveaux locataires, qui ont beaucoup de mésaventures de vacances à raconter…
Ils sont sur la route des vacances et décident de s’arrêter faire un petit coucou à une de leurs connaissances. Ils descendent de leur véhicule, se dirigent vers le logement de leur ami et se retournent car ils entendent un bruit suspect… Plus de voiture ! Volée en quelques minutes !
Une autre fois, en vacances à la neige. Ils arrivent un peu plus tôt que prévu et décident d’aller au restaurant. Quand madame descend de voiture, patatras ! Une plaque de verglas ! Direction l’hôpital. Bilan : une jambe cassée…
Notre loueur croise les doigts. Mais apparemment pas assez. « Monsieur a décidé de changer son essuie-glace arrière. Il ouvre le coffre, pose les clés sur la plage arrière, déballe son essuie-glace neuf et referme le coffre pour l’installer. » Les clefs, elles, sont toujours sur la plage arrière… Et la voiture se verrouille entièrement, sécurité oblige. Problème : il fait très chaud, 38°. Et le chien, qui avait suivi son maître, est lui aussi toujours dans la voiture… il faut faire vite ! Heureusement, le loueur a plus d’un tour dans son sac et surtout un voisin qui s’y connaît. En quelques minutes, il délivre le chien… et les clés ! Grand sourire reconnaissant des vacanciers : « Eh bien, maintenant, plus besoin de trembler : nos vacances sont réussies ! » La malédiction avait encore frappé, mais tout s’est bien terminé !

Coup de fil surprise !

On ne connaît pas toujours ses vacanciers et personne n’est à l’abri de quelques surprises… dont certaines sont de taille. Dominique, lui, a failli s’étouffer au téléphone, quand une dame l’appelle pour des renseignements : « Allo ? Votre location m’intéresse mais je voudrais… y vivre nue ! » Stupeur… surtout qu’elle ajoute : « Mon mari aimerait avoir la photo de votre femme »…. Notre loueur en est resté bouche-bée.

La bonne affaire

Parfois, les rencontres se concrétisent en véritable amitié… mais aussi en bonnes affaires ! C’est le cas de Philippe Rogge, vacancier qui loue un chalet dans les Vosges, deux ou trois fois par an. « Nous avons fini par nous lier d’amitié avec la propriétaire », raconte-t-il. Celle-ci décide un jour de vendre son chalet. « Elle espérait fortement que j’en devienne le propriétaire ! » Un moment d’hésitation, peut-être, mais au final : « J’ai craqué ! » Philippe achète le chalet et il conclut : « Naturellement, nous avons gardé cette amitié. » De loueur à propriétaire, il n’y a parfois qu’un seul pas…

 

Plus on est de fous, plus on… chante !

Quant à Patricia, elle tient une table d’hôte. « Nous avions prévu une table pour deux chambres, soit six personnes. » Or, une troisième chambre se loue et la locataire souhaite également une table. La loueuse s’inquiète, normalement il faut réserver à l’avance. « Pourtant, elle insiste… et on cède. » Bien lui en a coûté : « On a passé une soirée inoubliable ! Nos quatre invités se sont mis à chanter a capella, merveilleusement bien. Ils faisaient partie d’un groupe de chant. » Et, pour finir, conclue-t-elle : « On avait assez à manger. » La musique adoucit les mœurs, c’est bien connu.

Mélange de bonnes pratiques

Michel, lui, loue son gîte depuis une bonne dizaine d’années avec a-gites.com. Avec le temps, certains de ses locataires sont devenus des amis. « Ils reviennent chaque année et, bien sûr, ont la priorité ! » Mais, un jour… « Patatras ! Ghyslaine et Félicien nous appellent. Trop tard ! Plus de dispos. » Bien embêté, Michel essaie de trouver une solution. Il leur propose alors, tout simplement, de venir… chez lui ! Sa maison est juste à côté du gîte. « On sera un peu à l’étroit », explique-t-il, « mais bon, une tente dans le jardin pour les enfants, et le tour est joué ! » Tant et si bien que l’année suivante, Michel attend ses locataires-amis et que fait-il ? « Nous leur donnons notre maison, et ce sont eux qui ont accueilli nos locataires, à notre place ! » Michel, lui, est parti ailleurs. Il a trouvé une autre location sur a-gites.com. Vive les vacances !

Les rencontres aussi, parfois, sont l’occasion de démontrer comme le monde est petit ! La propriétaire du Gîte des brunettes raconte : « Je reçois une grande famille à l’occasion d’une cousinade. Une des locataires se précipite alors vers moi. A ma grande surprise, elle me dit mon jour de naissance et le prénom de mon papa ! » l’hôte découvre que c’était une de ses cousines, mais qu’elle ne l’avait jamais vue auparavant !

Parfums d’îles du bout du monde

Louer ailleurs, c’est dépaysant, surtout à l’autre bout du monde. Et les vacanciers reviennent enchantés de leur voyage, comme l’exprime ce témoignage enthousiaste : « À peine arrivés dans les gîtes de Ti Bois de Nèfles Cocos, sur l’Île de la Réunion, nous avons été accueillis très chaleureusement. » Il ajoute : « c’était un très bel endroit, et en même temps communautaire. Nous sommes tombés sous le charme ! ». Tant et si bien qu’il n’hésite pas à le recommander avec ferveur : « idéal pour un séjour de plusieurs jours voire quelques semaines. Des commerces à proximité, la possibilité de se garer dans une cour privée ! » et de remercier son hôte, François.

Quand l’humanitaire rencontre la loueuse…

Joindre l’utile, et même le très utile, à l’agréable, c’est ce qu’a fait Isabelle. Elle reçoit un jour Madame Francine Leca, « une grande dame de la médecine, pionnière de la chirurgie cardiaque en France et fondatrice de l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque. L’Association accueille des enfants étrangers ayant une pathologie cardiaque lourde et les opère gratuitement ». Isabelle est ravie de la recevoir, d’autant que « pur hasard, nous venions de faire un don à une famille pour l’opération de leur fils par madame Leca ! » Alors, juste avant son départ, ils lui parlent de cet enfant. « Elle consulte son agenda, nous dit qu’elle l’opérera la semaine suivante. » Affaire conclue ! Mieux : elle leur assure de leur donner des nouvelles après l’opération. Et effectivement : « Le jour J, son assistante nous appelle et nous dit que l’opération s’est très bien passée et que le petit retrouvera sa famille au Maroc quinze jours plus tard. » Une belle rencontre, pleine de sens pour Isabelle qui conclut : « C’est une grande dame. »

 


Si vous aussi vous avez de belles histoires de location à raconter, envoyez-les nous !
Nous nous ferons un plaisir de les partager à toute la communauté des loueurs saisonniers.

39
9
2 commentaires
Laisser un commentaire
  • D
    Doussal marité
    13 avril 2019 à 17 h 49 min

    J aime bien les comm

  • M
    Monique MONTEL
    15 mai 2019 à 0 h 23 min

    Occasion de ville et de mer à Marseille… Vous y êtes attendus

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *