LES LOCATAIRES DE VOTRE LOCATION SAISONNIÈRE ONT COMMIS DES DÉGÂTS ? QUELS SONT VOS RECOURS ?

Bonnes pratiques
Il peut arriver que des locataires soient un peu moins soigneux ou plus maladroits que d’autres, et commettent des dégâts au sein d’un bien. Si cela vos arrive, voici vos recours possibles en tant que propriétaire.

Si possible, constatez les dégâts en présence de votre locataire saisonnier

Quand des dégâts sont commis dans une location saisonnière, il existe trois types de locataires face à la situation : ceux qui vont vous l’annoncer juste après, ceux qui vont attendre de voir si vous allez remarquer le problème lors de l’état des lieux/la visite de sortie, et ceux qui vont s’en aller sans rien vous dire. Ce dernier cas a plus de chances de se produire si vous décidez de ne pas faire d’état des lieux de sortie, c’est pourquoi nous vous conseillons de toujours au moins faire un petit tour de la location en présence de vos hôtes sur le départ, afin de pouvoir constater avec eux un éventuel dégât. Mis en face du fait accompli, vos locataires devront reconnaître le dégât, ce qui sera plus facile pour la suite, soit vous faire rembourser par votre locataire, par son assurance ou par la vôtre.

Retenir la valeur du bien sur le dépôt de garantie de votre locataire

Lors de la rédaction du contrat de location saisonnière, si vous saviez opté pour le versement d’un dépôt de garanti, alors c’est le recours le plus facile en cas de dégâts au sein de votre bien. Ce type de somme versée est en effet prévue pour être retenue, entièrement ou en partie, en cas d’incident de ce type.
Pour retenir la bonne somme sur le dépôt de garantie, vous devrez au préalable constater en présence de votre locataire le dégât, le reporter au sein du document d’état des lieux de sortie, et signer tous deux ce procès-verbal.
Ensuite, vous devrez soit racheter l’objet cassé, soit faire estimer le montant des réparations par un professionnel, et vous servir du devis ou de la facture comme preuve de votre démarche. Vous pourrez alors retenir le bon montant sur le dépôt de garanti, et reverser la différence à votre ancien locataire.
En revanche, si les dégâts causés sont plus importants que le montant total du dépôt, nous vous conseillons de ne pas y toucher, et de faire plutôt jouer les assurances.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est AdobeStock_340796093-1024x439.jpeg.

Dégâts dans votre location saisonnière : faire jouer les assurances

Ce qu’il faut savoir, en location saisonnière, c’est que souscrire une assurance spécifique n’est pas obligatoire, mais fortement conseillée.
Cependant, si vous êtes novice dans la location saisonnière, sachez que vous pouvez également opter pour une extension de votre franchise d’assurance habitation principale : il vous suffit, pour cela, d’appeler votre conseiller avant de recevoir votre premier hôte afin d’être parfaitement couvert à son arrivée.
Dans le cadre d’un dégât survenu à cause d’un de vos locataires, et que vous n’avez pas opté ni pour un versement de dépôt de garantie, ni pour un état des lieux de sortie, alors les assurances pourront intervenir. En découvrant une casse ou une détérioration au sein de votre bien mis en location saisonnière, prévenez le plus tôt possible votre assurance, et contactez également votre ancien locataire pour lui demander le nom de son assurance. Les deux professionnels se mettront alors en contact pour décider d’un commun accord qui de la responsabilité civile de l’un ou de l’assurance habitation de l’autre sera mise en place pour procéder à des réparations dans votre logement, ou au remboursement de l’équipement cassé. Si les dégâts sont trop importants, les deux assurances pourront alors mettre en place un remboursement conjoint.

Enfin, même si c’est extrêmement rare, vous pourriez être victime d’un acte de malveillance de la part de votre locataire. Dans ce cas vous devrez déposer une plainte dans le commissariat le plus proche avant de commencer les procédures avec les assurances.

EN RÉSUMÉ

Dans la mesure du possible constatez les dégâts en présence de votre locataire saisonnier.

Pour ce faire, procédez à chaque sortie de vacancier à un état des lieux de sortie, ou du moins à une visite globale du lieu.

Si vous avez opté pour le versement d’un dépôt de garantie, prélevez sur cette somme ce qu’il vous faut pour faire les réparations adéquates.

Les dégâts sont très importants ? Préférez contacter votre assurance et celle de votre ancien hôte plutôt que de toucher au dépôt de garantie.

Si ces dégradations sont un actes de malveillance, déposez une plainte dans le commissariat le plus proche.

0
0
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *