QUELLES INSTALLATIONS DE SÉCURITÉ PRÉVOIR DANS VOTRE LOCATION SAISONNIÈRE ?

Bonnes pratiques
Pour protéger vos locataires saisonniers mais également votre logement, des installations de sécurité sont à prévoir. Entre les éléments obligatoires et les optionnels mais utiles, nous faisons le point avec vous.

Quels sont les éléments de sécurité obligatoires dans une location saisonnière ?

Tout d’abord, les locations saisonnières sont soumises aux mêmes normes de sécurité que les logements classiques : les installations électriques, de chauffage et de gaz doivent être aux dernières normes et fonctionner correctement.
Les détecteurs de fumée sont eux aussi obligatoires à chaque étage de votre bien, et en bon état de marche. Pensez par exemple à laisser des piles neuves dans un tiroir ou un vide poche de votre location saisonnière pour que vos hôtes puissent changer les piles de détecteurs de fumée si toutefois ceux-ci se mettaient à biper pendant leur séjour (et qu’ils sont d’accord pour les changer eux-mêmes !).
Également, vos fenêtres devront être équipées de garde-corps si elles sont de plain pieds, tout comme vos escaliers, rambardes, mais également lits superposés mis à disposition d’enfants ou de groupes de voyageurs.
Si vous avez une piscine, celle-ci devra être fournie d’au moins l’un de ces éléments de sécurité : barrière, alarme, couverture de sécurité ou abri. Quoique vous choisissiez, notez que vous pouvez en cumuler plusieurs, mais qu’ils doivent tous être aux normes NF P90-306, NF P90-307, NF P90-308 ou NF P90-309 pour être validés en cas de contrôle ou que vous ne soyez pas inquiété en cas d’accident.

Quels éléments de sécurité ajouter ?

Si vous souhaitez aller plus loin dans les installations de sécurité dans votre location saisonnière, vous pouvez par exemple l’équiper d’un système d’alarme, à activer uniquement lorsque vous n’avez pas de locataires durant un laps de temps assez long. Cela vous permettra d’éviter cambriolages ou squats et d’être plus serein au quotidien, en particulier si vous habitez loin de votre logement loué en location saisonnière.
Pour vos locataires, vous pouvez également installer des éléments de sécurité complémentaires, comme une trousse de secours, très appréciable en cas de bobo (surtout si votre location saisonnière se trouve dans une zone rurale sans accès facilité à une pharmacie), des mini extincteurs accompagnés de leur guide d’utilisation, des bloque-placard pour les portes qui comprennent les produits ménagers pour éviter tout incident avec des enfants en bas-âge, mais également des protections pour les coins de table, etc.
Si votre location saisonnière se trouve en bordure de route, pensez également à installer clôtures et portiques pour éviter tout incident, en particulier si votre bien se loue particulièrement à des familles avec enfantsL’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est AdobeStock_123268947-3-1024x683.jpeg.

Pensez à bien vous couvrir avec une assurance habitation étendue !

Enfin, en plus de toutes ces installations de sécurité, nous vous conseillons de bien vous couvrir avec une police d’assurance habitation étendue. Elle vous sera bien utile cas d’incident, de blessure au sein de votre bien mais également en cas de casse !
Pour cela, vous avez deux possibilités : vous pouvez soit prendre une assurance spécifique aux locations saisonnières, ce qui est utile si vous avez plusieurs biens que vous mettez en location, soit vous pouvez demander à votre assureur d’étendre votre assurance habitation actuelle à votre activité de loueur saisonnier, et donc de couvrir votre bien.
Si vous êtes un Loueur Meublé Professionnel (LMP) et que vous avez un complexe de location saisonnière, comprenant des biens classiques et des biens insolites par exemple, nous vous conseillons vivement prendre une assurance dédiée à votre activité professionnelle. Celle-ci sera sur-mesure et faite en fonction de votre offre et couvrira l’ensemble de vos locations saisonnières pour tout type de risque, y compris en cas de casse, d’accident, voire de dégâts volontaires causés pendant le séjour de l’un de vos hôtes.

EN RÉSUMÉ

Votre logement devra être aux dernières normes en vigueur, en particulier sur les installations électriques et de gaz.

Votre location saisonnière devra être équipée de détecteurs de fumée à chaque étage.

Si vous habitez loin de votre location saisonnière et que celle-ci reste plusieurs semaines sans occupant, pensez à installer un système de sécurité.

Vous recevez souvent des locataires avec des enfants en bas-âge ? Pensez aux bloque-placards et protections spéciales tout-petits

N’oubliez pas de contracter une assurance dédiée à votre activité, en particulier si vous êtes LMP !

17
4
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *