QUELS SOLS CHOISIR POUR MA LOCATION ?

Bonnes pratiques
Choisir le bon revêtement reste l'une des étapes primordiales avant de confier vos clés à de futurs voyageurs. Chaque sol doit bien sûr être approprié à la fonction de la pièce mais aussi à sa fréquence de passage et à la gamme de votre logement locatif. On vous explique comment effectuer un choix judicieux, tout en respectant vos critères.

Les pièces de fort passage : l’entrée, le salon, l’escalier et le couloir

Ce sont les parties les plus sollicitées de la maison ou de l’appartement. L’entrée, le salon, l’escalier et le couloir nécessitent une attention toute particulière au niveau de la résistance. Entre la boue, l’eau, la poussière ou encore le sable, il faut donc poser un sol qui ne craindra aucun élément extérieur et sera surtout très facile à nettoyer – pendant la location, comme après le rendu des clés.

Pour les petits budgets, inutile d’investir dans des sols hors de prix, vous pourrez trouver ce qui vous convient grâce à des modèles abordables mais de qualité. Le lino s’avère très approprié. Son avantage ? Il se pose et s’entretient facilement, et offre un choix varié de coloris et d’effet. Les tomettes proposent une autre alternative à prix raisonnable pour un sol ultra-résistant qui reste aussi très élégant.

Si vous louez un logement aux nuitées onéreuses, vos vacanciers s’attendront à retrouver des matériaux plus nobles, tels que les carreaux de ciment aux motifs travaillés ou le béton ciré, l’allié des grands comme des petits espaces (il les agrandit en un clin d’œil), le granit ou encore la pierre blanche qui sauront chacun combler vos attentes pratiques et visuelles. Extrêmement résistants, ils se nettoient aussi très facilement.

Pour les amateurs de bois, là aussi, il s’agit premièrement d’une question de budget. Les locations à faible coût préféreront pencher pour un parquet stratifié ou flottant qui ne requiert pas de main d’œuvre pour la pose, tandis que le parquet massif nécessite l’intervention d’un professionnel. Ce dernier promet cependant une meilleure isolation thermique et phonique que les précédents.

Le parquet à bâton rompu est la tendance phare en matière de parquet ces dernières années : associé à une décoration contemporaine, celui-ci fait mouche auprès des locataires.

Les chambres

Avant de s’attaquer au sol des chambres, il est important de déterminer leur fonction. On ne sélectionnera pas le revêtement de la même façon s’il s’agit d’une chambre destinée à des enfants ou à des adultes.

Pour ce qui est des chambres parentales, ou doubles, il est conseillé de privilégier le confort et l’esthétique. Les parquets flottants et stratifiés peuvent facilement s’installer et meubler joliment la pièce, sans nécessiter de gros travaux. On peut également envisager un sol en PVC imitation parquet pour davantage de facilité de pose et d’entretien. Si votre budget est plus conséquent, pourquoi ne pas vous laisser tenter par un revêtement original, tel que le cuir. Ce matériau propose une surface lisse et moelleuse, très agréable au toucher… comme à la vue, même si les teintes restent classiques.

Les chambres à lits superposés ou jumeaux, plutôt destinées aux enfants, devront potentiellement bénéficier d’une isolation phonique optimale qui évitera aux étages du dessous de souffrir du bruit (adieu parquets en tout genre). On vous conseille d’opter pour de la moquette, de préférence de faible épaisseur afin de limiter la présence d’acariens, un sol en PVC ou un lino, qui offrent chacun un choix de couleur éclectique et une facilité d’entretien imbattable.

La touche en plus ? Ajouter un tapis à poils longs pour un peu de douceur dès le réveil et un effet cocooning tendance, qui s’adapte aussi bien aux deux types de chambres sans dépense outrancière !

Les pièces sujettes à l’humidité et aux taches : la cuisine, la salle de bain et le sous-sol

Il s’agit sûrement des sols qui demandent le plus de rénovation et ce à cause d’une forte présence d’humidité. Que vous souhaitiez aménager une nouvelle location ou donner un coup de neuf à votre intérieur, il existe des options efficaces à tous les prix pour les sols des pièces humides.

En cuisine, une pièce qui allie passage très fréquent et taches en tout genre, la priorité reste de nettoyer le revêtement facilement sans prendre trop de précautions, ni avoir à le remplacer tous les ans. Si le classique carrelage de forme carrée séduit encore, et à raison, on peut aussi jeter un œil du côté du carrelage en mosaïque qui offre un fini de qualité ou du carrelage imitation parquet qui allie facilité d’entretien et chaleur du bois.

On l’exporte d’ailleurs jusque dans la salle de bain et les sanitaires. Et si la perspective d’engager des travaux semble trop contraignante, pourquoi ne pas se satisfaire d’un revêtement en vinyle ? Tout aussi facile à nettoyer, il se pose aisément et se décline en une multitude de tons. Côté sous-sol, le meilleur compromis lorsque l’on veut limiter les frais reste les grandes dalles de carrelage, foncées pour un effet plus propre.

Si le budget n’est pas un souci, alors on vous conseille d’investir dans un grès cérame, des carreaux de ciment, une dalle en céramique esthétique et écologique qui promet une résistance à tout épreuve (elle ne craint ni les taches, ni la chaleur extrême, et encore moins l’humidité), ou encore un sol en résine, pour un effet moderne à la personnalisation illimitée, et à l’isolation thermique et phonique sans pareilles.

Les extérieurs : la terrasse et le balcon

Les espaces extérieurs sont souvent ceux dont on s’occupe le moins, et pourtant, leur sol mérite tout autant d’attention. Entre la terrasse qui donne sur le jardin et le balcon aménagé, il reste nécessaire de poser le revêtement adapté.

Pour un peu de fraîcheur sous les rayons du soleil, mieux vaut miser sur un matériau isolant, tel que du bois exotique, un grès cérame ou de la pierre reconstituée en terrasse,… mais qui ne conviendra pas à toutes les bourses. Les petits budgets peuvent plutôt choisir un bois composite (mélange à base de déchets de bois) qui offre une imitation à l’aspect chaleureux et une vraie durabilité. Sur les balcons, la pose de gazon synthétique ou de caillebotis en teck suffit à aménager joliment son espace, en quelques minutes et à moindre coût.

EN RÉSUMÉ

Dans les pièces de fort passage, choisissez des matériaux faciles à nettoyer tels que le lino et les tomettes, ou encore le béton ciré et les carreaux de ciment pour les budgets plus conséquents.

Dans les chambres parentales, posez du parquet, du PVC, voire du cuir, et des sols plus isolants de type moquette ou lino dans les pièces destinées aux enfants.

Pour les pièces sujettes à l’humidité, misez sur du grès cérame, du carrelage en mosaïque ou même un vinyle facile à poser, qui garantissent une vraie durabilité.

N’oubliez pas les extérieurs ! En terrasse, un matériau qui garde la fraîcheur comme le bois exotique ou composite, ou la pierre reconstituée.

 

30
7
2 commentaires
Laisser un commentaire
  • c
    camille
    16 juillet 2020 à 8 h 29 min

    Bonjour,

    En naviguant sur internet, je viens d’atterrir sur votre sympathique site, les articles sont enrichissants. Je vous partage également le site de notre entreprise de rénovation: https://www.monprocertifie.fr/listing/peintre-besancon-mesure-habitat/

    Belle journée

    Camille

  • A
    Amivac
    21 juillet 2020 à 12 h 09 min

    Merci Camille !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *